Wagner XVLP FinishControl 3500

par Sébastien MOREL
0 commentaire

Aujourd’hui, dans la pause café, nous testons pour vous le pistolet de pulvérisation portatif Wagner XVLP FinishControl 3500.

WAGNER XVLP FinishControl

Wagner est une entreprise allemande fondée en 1947 par Joseph Wagner. Cet inventeur de génie à commencé par créer et concevoir toutes sortes d’hélicoptères. La première invention était un projet carrément ambitieux. une voiture hélicoptère, pilotable par monsieur et madame tout le monde. Rien que ça ! Nous testons aujourd’hui le Wagner XVLP FinishControl 3500.

Malgré ce beau projet, la sauce n’a pas pris. Peut être un peu en avance sur son temps. Il est alors parti dans son garage pour créer le tout premier pistolet de pulvérisation alimenté par une pompe à membrane. Et là, carton plein pour Joseph ! La boite est aujourd’hui une multinationale de 1500 personnes avec 16 entités et 9 sites de production. Bref, vous l’avez compris, Wagner est un spécialiste  mondialement reconnu du traitement de surface par pulvérisation.

Cible :

WAGNER XVLP FinishControl

Il produisent pour tous le monde. Vous, un industriel avec des gros besoins de pulvérisations bien spécifiques, avec de bons gros volumes, pas de problème ! Vous êtes un professionnel du bâtiment qui a besoin de tartiner du mur rapidement et proprement ? Ou alors des travaux de finition ultra soignés ? Pas de problème ! Moi je suis particulier, j’ai un petit budget. J’aurais besoin de repeindre mon meuble de jardin de temps en temps et changer la couleur du mur de mon salon pour faire plaisir à madame. Vous faites? Oui oui monsieur ! Pour vous aussi on a ce qu’il faut.

Plus précisément :

WAGNER XVLP FinishControl

A qui s’adresse ce XVLP FinishControl ? Et bien essentiellement aux professionnels du bâtiment et pourquoi pas aux particuliers amateurs de pulvérisation. C’est un pistolet dit de finition « polyvalent ». Avec, On va pouvoir traiter de toutes petites surfaces avec une largueur de jet commençant à 1 cm. Idéal pour des moulures, balustrades, escaliers, éléments en fer forgé etc. En augmentant la taille du jet, on pourra passer aux portes , aux fenêtres, aux radiateurs.Mais aussi peintre un mur, une petite pièce, lasurer un abri de jardin avec des largeur de passes jusqu’à15 cm.

Fonctionnement du Wagner XVLP FinishControl 3500 :

Le XVLP est un HVLP amélioré. Les initiales d’ HVLP sont « High Volume Low Pressure » = un grand volume d’air pour une faible pression. Le pistolet va donc emmener un généreux volume d’air pour une  faible pression, à peine suffisant pour gonfler un ballon de baudruche.

L’atomisation du produit est ainsi obtenue par ce grand volume d’air, tout en réduisant les particules de produit en suspension, générées par des pressions élevées. Appelé aussi « brouillard » dans le jargon. XVLP a un pouvoir d’atomisation supérieur avec une turbine plus élaborée, produisant encore plus de volume d’air supplémentaire, sans augmenter la pression. Le rendant ainsi plus polyvalent qu’un HVLP traditionnel.

Accessoires :

WAGNER XVLP FinishControl

Ce Wagner XVLP FinishControl 3500 est vendu dans une mallette de transport qui s’ouvre en position verticale. On y retrouve  trois filtres à air , une brosse de nettoyage, deux filtres tamis, un rouge à 50 mailles et un blanc de 30 mailles. 3 entonnoirs de remplissage pour éviter d’en foutre de partout et deux façades de pulvérisation différentes. Le fine spray avec une buse ronde d’un 1,8 pour pulvériser des produits à faible viscosité comme lasures et vernis. Et le standard Spray avec une buse à fente de 4,1 pour des laques lasures vernies.

Mais également des peintures à dispersion et autres, à condition que la viscosité ne soit pas trop importante. Généralement une dilution de 10 à 15 %, faite au « pifomètre »,  permet de fluidifier le produit, permettant ainsi de pouvoir le pulvériser. Vérifiez quand même  les instructions des fabricants. Une astuce simple mais efficace consiste à plonger un tournevis dans la peinture, le ressortir et observer si la peinture se fond immédiatement. Si ce n’est pas le cas, la dilution n’est pas assez importante ou le produit n’est tout simplement pas adapté.  Si l’on ne respecte pas cela, le résultat sera très mauvais. 

Poids

WAGNER XVLP FinishControl

On a donc un pistolet portatif au moteur asynchrone sans charbon. Son poids est de  2,3 kg avec un godet standard vide. Ce qui reste relativement léger mais quand même plus lourd. Une solution avec une station déportée. La prise en main est plutôt bonne. Le poids est bien  réparti dans l’ensemble, une fois le godet rempli bien entendu.

 

Débit

WAGNER XVLP FinishControl

Le débit de peinture se règle avec une molette sur 12 positions Cela va simplement limiter la course de la gâchette. En position une, la course sera au minimum, et en position 12, la course sera au maximum. Idem pour le réglage du débit d’air, avec  12 positions situées à l’arrière de l’appareil. Le carter du dessus s’enlève pour accéder au filtre. Soit pour le souffler ou le remplacer une fois qu’il aura atteint une usure considérable.

Réglages :

WAGNER XVLP FinishControl

Comme je l’ai écrit au début de l’article, on va pouvoir régler le jet de 1 à 15 cm. En fonction de l’élément à peindre. Puis orienter le jet,  soit verticalement soit horizontalement. Les godets sur les deux façades sont en acier inoxydable d’une contenance d’un litre. Il existe également une façade en option, appelée « Wall Spray ». Comme son nom l’indique, c’est fait pour les murs. Il n’y a pas une énorme différence avec le standard spray. La buse à fente reste la même. En revanche, le godet sera plastique, avec une contenance 1400 ml. on aura un peu plus d’autonomie avec ce godet et donc potentiellement moins de recharge. Deuxième différence, la canne aspiration sera légèrement plus grosse pour envoyer un petit peu plus de produit.

Assemblage / désassemblage

WAGNER XVLP FinishControl

On a littéralement deux parties : d’un côté, le moteur avec la turbine, pour générer  le volume d’air et de l’autre tout le reste. Pour séparer et assembler les deux, on a un petit clic de verrouillage. Si on veut désaccoupler l’ensemble, il suffit d’appuyer sur le clic et de tourner à 90°. Puis, pour réassembler le tout, il suffit de faire l’inverse. Le nettoyage de la façade pourra se faire indépendamment du moteur.  Il sera possible de  préparer sa ou ses peintures à l’avance et de l’amener directement sur le chantier. Pulvériser ce que l’on a à pulvériser ensuite, soit changer de godet pour passer sur une autre couleur en quelques secondes ou stocker sa façade si il reste du produit à l’intérieur. 

Soit pour s’en resservir ou encore pour le nettoyer dans les heures qui suivent ou plusieurs jours après. Sans avoir besoin de nettoyer quoi que ce soit entre temps. Le fait d’avoir intégré la gâchette directement sur la façade permet de maintenir fermée l’entrée d’air du godet, la peinture et de maintenir le pointeau plaqué en position fermée .On aura simplement une croûte qui va se former au niveau du pointeau. Il suffira de la gratter avec un ongle. Et peut-être re brasser sa peinture pour mélanger les composants.

Les notes de la rédaction

Poids /ergonomie / prise en main
Précision des réglages
Pulvérisation
Qualité de finition / Robustesse
Rapport Qualité / Prix
Accessoires fournis
Note globale

Wagner XVLP FinishControl 3500, mon ressenti :

C’est un pistolet de finition professionnel idéal pour de petits projets. Pour traiter de tout petits éléments à des éléments un peu plus gros comme des portes Radiateur fenêtre etc. Avec des laques vernis Lasure. Avec un excellent niveau de finition. Si on a besoin de peindre uniquement un mur d’une certaine couleur ou de peindre une petite pièce type salle de bain, wc  on ne sera pas obligé de sortir l’artillerie lourde. Avec la facilité de Passer rapidement d’une façade à une autre, de la stocker temporairement à l’intérieur. Ou  de retarder le nettoyage sans tout voir partir en carafe.

 Il faut quand même que la peinture ou le traitement se prête à l’exercice. Maintenant il est clair que cette machine n’est pas faite pour remplacer un airless. Ces deux machines n’ont strictement rien à voir mais sont plutôt complémentaires. À savoir que les fabricants de peinture proposent de plus plus de produits spécialement adaptés au XVLP.

De plus :

On va pouvoir retrouver toutes les différentes pièces et accessoires dont  un godet adaptateur. Pour placer directement un pot de peinture de 750 ml ou 1L . Ce n’est pas un pistolet de pulvérisation miracle à tout faire. Il est  conçu pour la finition, avec des laques vernis lasure et se prête volontiers à quelques sessions de pulvérisation de peinture à dispersion. Chose qu’un  HVLP ne peut faire.

Ses défauts : le revers de la médaille de ses atouts. On va devoir encaisser le poids de la peinture, plus le poids du moteur. Le bruit de la turbine en fonctionnement est assez présent. Comparable à un sèche cheveux pleine puissance. Il existe Le finish contrôle 5000  avec un compresseur déporté et un tuyau de 7 à 8 mètres . Le bruit, même s’il n’est pas violent  sera un petit peu plus loin et et le gain de légèreté ne sera pas négligeable pour la pulvérisation. Par contre, il faut accepter de gérer le tuyaux sur le chantier.  On est aux alentours de 500 à 600 € en moyenne pour un usage professionnel.  Avec une garantie de cinq ans après s’être inscrit sur le site de Wagner. 

WAGNER XVLP FinishControl

articles en relation

Laisser un commentaire