Scie circulaire plongeante Mafell MT 55 CC + rail MAFELL

par Sébastien MOREL
0 commentaire

Aujourd’hui, dans la pause café, nous testons pour vous la scie circulaire plongeante Mafell MT 55 CC + son rail MAFELL qui nous ont étés mises à disposition par Outils des pros pour présentation.

Mafell MT 55 CC

On est clairement dans le haut du panier avec une machine de qualité premium.  Elle a souvent tendance à être comparée avec une autre star je veux parler bien sur de la Festool TS 55. Cette dernière et la Mafell MT 55 sont vendues sensiblement au même prix.

Aujourd’hui je vous présente la Mafell MT 55, mais je tenais quand même à comparer certains points avec ma TS 55 d’une ancienne génération, pas si lointaine. Le nouveau  modele  peut tourner à un régime à vide supérieur  à celle-ci  en  passant de 5200 tr/ min à 5800 tr/ min et possède une lame plus fine équivalente à la Mafell.

Introduction : la Mafell MT 55 CC

Mafell MT 55 CC

Dans cette comparaison, il va y avoir des avis plutôt personnels et des choses plus factuelles. Ce qui est incontestable sur ces deux bécanes c’est la conception  et la qualité de fabrication qui est globalement  supérieure à la concurrence en tout cas pour les machines que j’ai pu avoir entre les mains. Néanmoins elle on quand même pas mal de différence. 

Moteur

Mafell MT 55 CC

Sur le moteur de la MT 55 on a le logo d’un gentil petit chaton qui je pense est en train de miauler. Peut-être à t-il perdu sa maman ? Suivi de l’appelation « cuprex compact ». Je n’ai pas compris tout de suite l’idée marketing de ce visuel  qui signifie un concentré de puissance mais plutôt un moteur compact face à la concurrence. Et Pour ça on a un moteur de 1400 w contre 1200 w pour sa concurrente mais attention ! On parle de puissance absorbée ! Les fabricants jouent un petit peu avec cette notion. Et  il serait peu préférable d’avoir la puissance restituée. Néanmoins, c’est quand même un indicateur et comme vous pouvez-vous en douter le moteur Cuprex Mafell ne fait pas dans la dentelle. 

Variateur de vitesse

Mafell MT 55 CC

On va retrouver assez classiquement un variateur de vitesses en fonction des différents matériaux à couper et une gestion électronique pour maintenir la vitesse de rotation pendant l’effort sur les deux modèles .  Le régime à vide atteindra 6500 Tr/min sur la Mt contre 5800 pour la nouvelle Festool. Bien évidemment, il faudra adapter la vitesse mais aussi les lames en fonction de ces différents matériaux. 

Changement de lame

Mafell MT 55 CC

Pour changer cette lame, la MT 55 laisse la concurrence loin derrière avec le changement le plus rapide, digne d’un changement de pneus de Formule 1. On a seulement un bouton qui permet de lever une manette et là, magie ! Le carter s’ouvre de lui-même. Bien sûr, on est complètement en sécurité. Le moteur est bloqué ainsi que la Gâchette pour l’enclencher. Non seulement c’est plus rapide, mais ça a également un autre immense avantage. Vu que l’on a pas de fenêtre de changement de lame. l’efficacité de l’aspiration sera forcement supérieure. En plus de ça, le carter possède des joints d’étanchéité et une forme bien spécifique pour guider les poussières. 

Type de lames

Comme la plupart des scie plongeantes, on retrouve une lame de finition pour le bois. Comportant 48 dents et d’une excellente qualité. Avec une épaisseur qui est devenue un standard aujourd’hui de 1,2 mm pour le corps de la lame et 1,8 mm pour les dents. En revanche, le diamètre de la lame est un peu moins conventionnel avec 162 mm. Maintenant, si vous possédez des lames de 160 mm,  elles s’adapteront sans problème si l’alésage est de 20 mm. Mais là encore, c’est assez standard.

Bien sûr, il faudra en tenir compte pour la butée profondeur. Celle-ci est réglable sur les deux modèles. Sur la TS  nous avons avec une molette et un emplacement pour la clé et sur la MT une vis de butée micro métrique. Le réglage sera plus rapide sur la TS mais il y a un risque de modifier ses réglages involontairement. Ce réglage sera également parfait pour   couper une pile de panneaux type Fermacell sans entamer le panneau du dessous.

Autres caractéristiques

On retrouve aussi un coude d’extraction cranté sur les deux machines avec un peu plus de résistance  sur la MT et c’est pas plus mal. Avec un velcrous pour tenir le Cable d’alimentation. Quelque soit la marque, le câble fait 4 m. Cependant, j’ai une préférence pour les câbles plug it Festool pour des raisons qui me semble évidentes. Et pareil pour le tuyau de raccordement avec la TS 55 on a un verrouillage possible entre les deux si tant est que l’on est un aspirateur Festool. Maintenant ça veut pas dire qu’avec la MT, le tuyau va s’enlever à la moindre occasion.  Il est parfaitement ajusté au tuyau. Heureusement, parce que avec tout ce que je viens de dire sur l’aspiration, ça serait quand même dommage. 

Réglages

Sur la Mafell, le réglage se fait en pinçant  pour pouvoir déplacer la butée de profondeur.  Si l’on utilise le rail de guidage on met le curseur rouge en position haute ou en position basse sans celui-ci. C’est exactement le même sytème que la scie plongeante GKT 55 Bosch. j’ai quand même une préférence pour le réglage sur la TS 55. Du fait qu’il n’y ait pas besoin de pincer le curseur.

Le réglage d’inclinaison sur la Mafell est plus pratique.  Il se fait à l’aide d’une seule molette. On a un système de transmission ingénieux sous la machine pour serrer la partie arrière. Idem pour les coupes à -1°, on a simplement une tirette Sur la partie avant tandis que sur la TS il faudra tirer sur la manette avant et sur le bouton à l’arrière.

Inclinaisons

Pour les inclinaisons supérieures à 45°, sur la TS 55 ça se passera à l’arrière avec le même bouton et sur la MT on a une touche discrète de couleur noire.  La MT 55 propose jusqu’à 48° contre 47 pour la TS 55. En revanche, l’écart de coupe entre 0° et cet angle est déporté contrairement à la concurrente.  C’est un choix assumé par le fabricant qui est  clairement visible avec un guide qui se déplace à mesure de l’inclinaison.  Forcément, on ne pourra pas se servir du pare-éclats comme repère pour faire sa coupe. 

 Nous avons un couteau diviseur sur la TS et pas sur la MT. Un sujet qui a fait parler de lui. Je vous laisserai consulter mon avis à se sujet si sa vous intéresse . Traité avec la GKT Bosch. 

Rail de guidage

La MT 55 est vendue avec un rail de guidage de 1,60 m contre 1,40 m et elle est compatible avec tous les rails du marché contrairement à la TS 55 qui ne peut pas aller sur les rails Mafell et Bosch.

Alors c’est bien pour se dépanner. Mais ça reste toujours une adaptation. Par exemple avec cette MT placée sur le rail de guidage Festool, la machine ne repose pas sur l’intégralité du rail contrairement à la machine d’origine. Et deuxième point avec la compatibilité : le pare-éclats risque dans certains cas d’être recoupé ou d’être éloigné de la coupe. Pour palier ça si en plus, la marque possède plein de rails d’une marque différentes, il suffit de se procurer de nouveau pare-éclats.  

Pas de différences notables pour le réglage de jeu entre la semelle et le rail. Les deux sont pourvus de deux molettes. Une à l’avant et une à l’arrière.

Coupes

Le carter de la TS 55 permet des coupes  le long des murs. Contrairement à la MT 55. Les profondeurs de Coupe atteintes sont sensiblement les mêmes. Sans rails de guidage, la TS ira jusqu’à 55 mm et 43 mm à 45°. La MT 55 ira jusqu’à 57 mm et 40 mm à 45°. Pour la prise en main, même constat que pour la Bosch pro. La matière antidérapante sur la poignée manque de « grip » et le bouton de déverrouillage manque également d’ergonomie.

Laquelle je préfère ?

Ma préférence va clairement pour la TS 55 avec une bonne matière antidérapante et un bouton de déverrouillage plus ergonomique. Ainsi q’une gâchette plus proéminente.

Autre constat flagrant, la MT ne possède pas de poignée supplémentaire. Personnellement ça ne me dérange pas. Et en toute transparence il est rare que je me serve des deux poignées. J’ai plutôt tendance à mettre une main sur la semelle, pour maintenir le contact avec le rail. je trouve ça plus pratique dans certains cas et pas moins sécurisant. Surtout en coupe d’inclinaison. 

De plus

D’ailleurs sur la semelle Mafell, on a un emplacement prévu . La pire ou l’une des pires erreurs à commettre serait d’avoir une main placée à l’arrière pour maintenir le rail de guidage en place. On pourra aussi acheter des dispositifs anti rebond si on le souhaite.

La Mafell MT 55 CC dispose d’une fonction incision pour les revêtements sensibles Comme le mélaminés. En plus de limiter la profondeur sur environ 3 mm en basculant le cran d’arrêt , la lame se décalera très légèrement 1/10. 

Dernière petite différence : Sur le carter de la TS  on a soit une petite fenêtre transparente pour voir ce qu’on fait et augmenter l’efficacité d’aspiration soit on monte le pare-éclats pour limiter l’arrachement.   Sur la MT on a également une petite fenêtre transparente  pour  les même raisons  avec un trait rouge plus visible pour indiquer l’emplacement de la lame descendue à son maximum. 

Les notes de la rédaction

Coffret / boite de transport
Poids / Ergonomie / Prise en main
Efficacité
Qualité de finition / Robustesse
Rapport Qualité / Prix
Note globale

Mon ressenti

Cette Mafell MT 55 CC a quand-même de  sacrés arguments pour plaire aux plus exigeants des professionnels.  Bien-sûr, en fonction de vos critères. Certains éléments pèseront plus lourd dans la balance. Sur la MT les coupes proches des murs ne sont pas possibles. L’absence d’une deuxième poignée ainsi qu’une prise en main un peu en retrait selon moi, pourrait influencer votre choix. 

Maintenant, j’imagine qu’avec de bonnes mains, la prise en main sera différente de la mienne.  Certaines personnes reprocheront l’absence d’un couteau diviseur. L’argument sécuritaire à été largement débattu. 

Cette machine, sortie depuis un bon petit moment est aujourd’hui encore une référence en la matière et le restera probablement un bon bout de temps. La qualité de fabrication et la robustesse sont à l’épreuve du temps. Elle dispose d’un moteur puissant,  d’un carter de protection qui s’ouvre en un clin d’oeil. Avec une aspiration optimisée. Une inclinaison avec une seule molette et une fonction « inciseur » . Côté tarif on parle de machine Premium et forcément, cela se traduit par un tarif en conséquence. On est aux alentours aujourd’hui des 600 euros, comprenant un coffret et un rail de guidage. 

articles en relation

Laisser un commentaire