PENOSIL JOINTAPLAC

par Sébastien MOREL
0 commentaire

Une pâte de remplissage qui exonère l’utilisation de calicot

Penosil joint à plaque

 Pour les pros et les particuliers

La société Krimelte qui commercialise Penosil Jointaplac, est une entreprise spécialisée dans la fabrication de joints silicones, de produits d’étanchéité, d’adhésifs et de mousses polyuréthane. Elle apporte depuis  40 ans  son expertise et ses produits pour l’industrie, l’aéronautique, les centrales nucléaires , le ferroviaire, l’automobile et la construction navale. 

penosil jointaplac

 La particularité de cette pâte de remplissage Penosil jointaplac, pour joint de plaque de plâtre est de s’exonérer de mettre une bande calicot. (Bande papier). Pour cela, il va falloir quand même respecter quelles précautions lors de la pose de plaques de plâtre.

Celle ci devront être à bord aminci et avoir un espacement entre elles de 3 mm avec une tolérance de 2 mm à 4 mm. 

 Certains experts du bâtiment viendront m’interpeller en me disant  « C’est pas nouveau, cela fait un certain nombre d’années que cela existe » 

La je dis « oui » c’est vrai et je rajouterais que c’est la première fois qu’un industriel nous propose une formule ne contenant pas de charge minérale. (Gypse)

Cette formule à base d’émulsion acrylique, apporte légèreté avec sa faible densité de 0,4 g / ml. Elle est donc plus légère que les traditionnels enduits. Ces derniers peuvent avoisiner les 1,8 g/ ml.

Penosil joint à plaque est prêt à l’emploi. Il ne faudra surtout pas le mélanger sous peine de le déstructurer. Sa  formule contient très peu d’eau.

une fois appliquée, on constatera un retrait quasi nul de l’ordre de 3% maximum.

 On n’aura aucune difficulté à le poncer si le besoin se fait ressentir.  Si l’on ponce sans aspirateur, on obtiendra une poussière lourde qui s’accumulera à nos pieds. Contrairement aux poussières des enduits traditionnels très volatils dont il  faudra absolument  gérer avec un bon système d’aspiration aux risques de passer des heures à faire le ménage.

angles sortants

Qu’en est-il pour les angles sortants? 


Il conviendra impérativement utiliser des cornières d’angles en aluminum ou plastique perforées. Il ne faudra en aucun cas utiliser de bande armée. La pâte à joints n’est pas du tout compatible avec le calicot. Le peu d’eau du produit serait directement absorbé par la bande et rendrait inopérante l’efficacité du produit en plus de l’impossibilité de coller cette dernière.

angles rentrants

Et pour les cueillis et angles rentrants ?

Alors, on a deux principales écoles. Espérons que je ne vais pas tourner le couteau dans la plaie. 

Certains vont tout simplement mettre du joint acrylique, tandis que d’autres, utiliseront quant à eux un enduit avec une bande à joint.

Bon bah ! Pour ceux qui mettent de l’acrylique, la question ne se pose pas. qu’en est-il pour les  autres?

Sachant que la bande à joint et le Jointaplac se répulsent. Il nous reste la bande grillagée. Encore une fois, pour cette bande, le débat est grand. Et elle n’est pas approuvée par le DTU. Rappelons que comme la bande à joint, il existe plusieurs niveaux de qualité. Si supposons, vous êtes d’accord pour poser cette bande. (Je veux rester copain avec tout le monde). Alors, il conviendra tant que possible d’éviter les bandes grillagées. Avec les fils qui dépassent de chaque coté. Ils finiront par ressortir et seront une vrai plaie.

Notes et avis de la rédaction

Manipulation du produit

La pâte à joint est prête à l’emploi et ne nécessite pas de malaxage.

On ouvre et on applique. Impossible de faire plus court.

NOTE

Séchage 

Il suffit de 4 heures pour un séchage convenable. Cela nous permettra ainsi de poncer. Ou bien de peindre directement. Ou encore de pratiquer un ratissage avec un autre produit bien sûr.

Il est quand même beau de se dire que, si la surface me convient, je vais pouvoir peindre après seulement 4 heures. Même si je reste adepte du ratissage pour une finition optimum.

NOTE

Rapport / Qualité prix

Si l’on fait le fait ratio poids / prix de Penosil jointaplac, cela peut sembler onéreux. Cependant, il ne faut pas omettre sa faible densité de 0,4 g/ml. Il faut environ 0,16 l pour remplir un mètre de joint. Pour donner un ordre d’idée, cela équivaut à 12 joints de plaques de 2,5m (hauteur de plafond traditionnel). Tout ça en une seule couche avec un produit prêt à l’emploi.

Après, tout dépend de ceux que l’on veut mettre dans la balance.

NOTE

Notre ressenti général

Penosil jointaplac : le professionnel pourrait y voir une opportunité de gagner du temps. Et ce, en plus du gain de poids apporté par le consommable. En effet, dans son déboursé sec, la main d’oeuvre arrive en tête. Haut la main. Et sans mauvais jeu de mot. Il aura donc la possibilité d’en réaliser deux. En une seule étape. Mais à condition d’anticiper la pose de ses plaques avec l’intervalle préconisé. Néanmoins, le gros frein est la non certification du CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment). Et encore moins du DTU.

C’est un risque que bon nombre de professionnels ne prendront pas et c’est bien compréhensible. 

Le particulier pourra se sentir soulagé à l’idée de ne pas avoir à utiliser un calicot. Ainsi, il évitera de vilaines bulles.

Le prix pourra être un frein pour certains. Mais attention toutefois à ne pas faire simplement un ratio poids prix. Car c’est un produit avec une densité très légère.

Si vous êtes septiques mais, que cela vous intrigue alors vous savez ce qu’il vous reste à faire.

NOTE GLOBALE
note penosi jointaplac

LES PLUS

  • prêt à l’emploi
  • légèreté du produit retrait quasi nul
  • Poussières de ponçage non volatiles
  • Plus besoin d’utiliser du calicots
  • Gain de temps

LES MOINS

  • le prix

articles en relation

Laisser un commentaire